Cornemuse

La grande cornemuse écossaise est probablement la plus connue de toutes les cornemuses. Son nom anglais est "Great Highland Bagpipe" et son nom gaelic "Phìob Mhòr". C'est un instrument à vent à anche double.

 


Extrait : Danny Boyle - Masterblasters - Victoria Police Pipe band

 

Au cours de son histoire, sa forme a varié. Elle est actuellement composée d'un sac (ou poche), d'un chanter à anche double (en si b), d'un sutell, de deux bourdons tenors, et d'un bourdon basse.

 


Récemment, on a vu apparaitre des anches de bourdon synthétique qui permettent d'éviter les problèmes d'humidité par rapport aux anches traditionnelles en roseaux. De plus, les poches synthétiques sont très répandues car les poches traditionnelles en cuir demandent beaucoup d'entretien.

 

Diffusion à travers le monde

La cornemuse est utilisée à la fois en soliste et en groupe (pipe band civil ou militaire). Elle est répandue à travers le monde notamment en raison des émigrés écossais et irlandais (Angleterre, Canada, Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud) et suite à l'expansion de l'empire britannique (Inde, Pakistan, Nepal, Egypte, Ouganda).

Pendant la première guerre mondiale, des sonneurs bretons servant dans l'armée française rencontrèrent des sonneurs écossais et ramenèrent des cornemuses en Bretagne. Mais c'est surtout l'invention du bagad par Pollig Monjarret qui contribua à la diffusion de la cornemuse en Bretagne. On l'appelait alors "Biniou Bras" par opposition au"Biniou Kozh", cornemuse traditionnelle bretonne (voir plus bas).

 

Les pipers officiels

La Reine Victoria fut le premier souverain à nommer un piper officiel après un voyage qu'elle fit en Ecosse. Ce sonneur portait le titre de "Personal Piper to the Sovereign". Cette nomination par le souverain d'angleterre est par la suite devenu une tradition.

Le piper officiel a pour rôle de jouer chaque week end à 9h et pendant environ 15 minutes sous la fenêtre de la Reine lorsqu'elle réside à Buckingham Palace, au Windsor Castle, au Palace of Holyroodhouse, ou au Balmoral Castle. Il est également responsable du "twelve Army pipers" qui joue lors des "State Banquets", repas offert par la Reine à ses invités officiels.

 

Les Pipe Bands

Le terme utilisé pour les pipe-bands militaires est "Pipes and Drums".

La forme la plus connue consiste en une section de pipers (cornemuse) et une section rythmique composée de caisses claires (snare drummers), de ténors (tenor drummers) et d’un tambour basse (bass drummer). L’ensemble est dirigé par un pipe major. En défilé il peut-être être commandé par un drum major qui dirige le groupe avec un bâton de commandement appelé « mace ».

Cette composition a trouvé son origine au sein des armées impériales britanniques, lorsque les joueurs de cornemuse écossaise se sont rapprochés des tambours anglais. Cette origine militaire est toujours sensible actuellement : un pipe-band s'apprécie pour la qualité de sa musique mais aussi pour sa tenue rigoureuse et ses manœuvres impeccables, effectuées au pas.

 

Le Binioù Kozh

Le binioù-kozh est sans aucun doute l’instrument le plus traditionnel et le plus populaire de Basse-Bretagne. Il en existait dès la fin du XVIIIe siècle, et probablement antérieurement aussi. Des gravures anciennes montrent le kozh avec un grand lévriad, ce qui attesterait qu’il a autrefois joué à la même hauteur que les bombardes. Mais dès le début du XIXe siècle, le lévriad devient subitement beaucoup plus réduit et prend sa taille actuelle : le son en devient donc beaucoup plus aigu, et le binioù-kozh joue ainsi une octave plus haut que la plupart des très nombreuses cornemuses existant de par le monde.

Exemple d'un couple Binioù - Bombarde


Extrait : Brug ar Menez Speied - Mozaik